28 avr. 2012

*







nous sommes rentrés entre deux averses de l'ile de Noirmoutier / il pleut encore / je suis bien au chaud à la maison / je déguste un thé et un muffin à la myrtille  / j'écoute depuis hier soir Jeanne Added / elle sera en concert le 14 mai au café de la danse, dans le 11e. / doux week-end à vous !


21 avr. 2012

NARUMI HERRISON DE TRISTESSE COMTEMPORAINE





MON AMOUR VINTAGE


cette semaine, au hasard de mon zapping nocturne... j'ai découvert cette belle japonaise Narumi Hérisson du trio parisien très cosmopolite "tristesse contemporaine" avec ce titre "hell is other people" de leur nouvel album. 

le look vintage de Narumi est à tomber ! en plus, elle tient une boutique dans le marais "mon amour vintage" avec Sandrine Arnone au 77 rue Charlot ! 

photography by Alexandra Chalaud

9 avr. 2012





j'ai profité de ce long week-end de trois jours pour aménager mon petit coin bureau avec de jolies petites choses achetées chez "Happy Home". et, autour d'une tasse de thé... j'ai feuilleté "Anthology" que je ne connaissais pas. Merci à toi Audrey ! belle semaine à vous !



1 avr. 2012

^










tôt le matin, nous avons embarqués dans le train à crémaillère. nous contemplions tous les deux, l'un à côté de l'autre, la forêt dense de la montagne nommé "bossu"par sa forme. le trajet était quelque peu pentu pour accéder au sommet du Morro de Corcovado. Arrivés à près de sept cent mètres d'altitude, le ciel était bien couvert quand nous nous dirigions, intimidés, vers l'impressionnant symbole de la ville que nous avions déjà survolé quelques jours plus tôt. nous apercevions au travers des nuages la silhouette de ce gigantesque Christ Présempteur, haut de trente huit mètres, les bras ouverts sur la baie de Guanabara. sur le retour, trois jeunes musiciens jouaient de la musique. je me dandinais sur mon siège et me laissait aller au rythme de la samba. j'avais le sourire aux lèvres et je me disais que la journée ne venait que de commencer.

bar do Mineiro



le bar do Mineiro est un lieu de rencontre dans le quartier de Santa Teresa. il y a toujours foule et le week-end, les gens font la queue à même le trottoir. la décoration est superbe, des photographies noir et blanc de musiciens célèbres bordent les murs, les marionnettes de Edith Piaf, M. Jackson, ou encore Ray Charles sont suspendues aux étagères. j'ai trouvé l'affiche de Warhol / Basquiat extra ! je l'aurais bien piqué d'ailleurs...

dans ce lieu unique en son genre. l'ambiance y était excellente et animée.
nous nous sommes laissés tenter par la cerjeva (bière) en bouteille bien glacée  "Original" et nous avons mangé un excellent plat prato feito (plat du jour) composé de poisson et de riz, et de la farofa (farine de manioc cuite), un délice ! nous avons goûté un dessert nommé "roméo et juliette" quelque peu surprenant mais bon !  - un fromage blanc brésilien sur une gelée de goyave.

^^^^^^

Bar do Mineiro
Rua Paschoal Carlos Magno, 99, Santa Teresa.
F. 21 2221-9227

* crédit photo n°1 / ladyrasta.com.br
 
 


le deuxième jour à six heures trente du matin. je regardais la lumière de l'aube, depuis mon lit dans notre chambre d'hôtel au vingt-troisième étage. la mer était calme, la ville semblait si paisible. deux heures après, nous longions à vélo la plage de Copacabana vers Ipanema. dans la douceur matinale, le thermomètre de la ville affichait déjà vingt-quatre degré. les rayons du soleil caressaient ma peau nue juste au dessus de mes épaules. je riais, je m'amusais à lever mes jambes au dessus du guidon à en perdre parfois l'équilibre. à droite de la plage, côte à côte, nous observions ces innombrables immeubles de luxe dressés sur fond de favelas accrochées à flanc de colline. on croisait des cariocas faisant leurs promenades sportives. en remontant vers Ipanema, l'une des plages de Rio où la jeunesse branchée si retrouve. nous découvrions une toute autre atmosphère plus luxieuxe, très chic avec ses boutiques. nous avons rejoint le panton du lac de Rodrigo de Freitas et avons siroté une délicieuse ugua de coco (eau sucrée de noix coco verte). je regardais au loin le Corcovado sous les nuages pendant que mon homme nageait. assise sur le ponton, je ne pensais à rien d'autre. j'appréciais juste cet instant,  cet endroit, cette jolie parenthèse au bout du monde.