30 mars 2012

.




en sortant de l'autocar, nous étions loin de nous imaginer l’extraordinaire ascension que nous allions vivre en nous rendant en téléphérique en haut du Mont Urca et du Pain de Sucre. il était à peine dix heures quand nous nous sommes retrouvés devant cette colline rocheuse à la fois surprenante, immense. je me trouvais infiniment petite face à elle, c'était impressionnant presque déstabilisant, troublant. après un premier arrêt, deux cent vingt mètres plus haut. le Mont Urca nous offrait une vue exceptionnelle sur la Baie de Guanabara. Au sommet du Pain de Sucre de trois quatre vingt quinze mètres, nous sommes restés méduser par la beauté des paysages. où s’étend les plages de Copacabana, Leme, Ipanema et Leblon, bordées par les montagnes. A nos pieds, nous devinions au loin les quartiers de Botafogo et de Flamengo avec le Corcovado surmonté par le Christ Rédempteur, ses rochers et ses iles surgissant de la mer. ce moment était unique, saisissant devant l'immensité de la cidade maravihlosa (ville merveilleuse). Nous avons survolé la ville de Rio en hélicoptère en surplombant cet environnement de rêve vu du ciel. je n'en revenais pas, mon coeur battait fort, fort, très fort. pour nous remettre de cette intense ferveur et de ce tourbillon d'émotions. nous avons sirotés quelques verres de caïpirinha à la terrasse du bar Abençoao Rio avant d'aller déjeuner au restaurant italien Zozô, au pied de Morro da Urca.

6 commentaires:

  1. C'est superbe! Combien de mètres d'altitude?
    C'est très divertissant de lire ton récit, merci de partager tout ça!
    Bon week-end!
    ^_^

    RépondreSupprimer
  2. Tes mots sont aussi beau que tes photos... superbes

    RépondreSupprimer
  3. C'est magnifique ! Tu n'as pas trop flippé en hélico ??? (demande la froussarde qui a le vertige !!!)

    RépondreSupprimer